Oskar Wöhrle (1890-1946), né à Saint-Louis en Alsace, fils d’un cordonnier, est un écrivain allemand, auteur d’une dizaine d’ouvrages (romans et poésie) dont aucun n’a été traduit en français. Il vagabonde dans toute l’Europe (Paris, Prague, la Lituanie), s’engage dans la Légion étrangère, passe par l’Afrique du Nord, déserte. Dans les années 1920, il fonde à Constance une maison d’édition engagée à gauche. Il finit ses jours en Forêt-Noire, ruiné.